Les Maraîchers du Chant des Cailles

Les Maraîchers du Chant des Cailles

vendredi 21 novembre 2014

Tompinambours

Au coeur de l'hiver les racines, tubercules et choux sont Roi... Nous accueillons donc cette semaine le topinambour, une tubercule, appelée aussi artichaut de Jérusalem ou artichaut d'hiver. Son goût s'approche des coeurs d'artichaut. Très envahissant et facile en culture il n'en manque jamais et se conserve en pleine terre tout l'hiver. Fort consommé du coup pendant la seconde guerre mondiale quand les pommes de terre venaient à manquer, il rappelle encore à certains de mauvais souvenirs.
Riche en fer, il contient aussi de l'inuline qui a la fâcheuse habitude de créer quelques flatulences pour les personnes à intestins fragiles. Plus vous le consommerez frais mieux ce sera et il paraît que si vous ajoutez des pommes de terre dans son eau de cuisson ou si vous le mangez cru vous n'aurez pas d'ennuis.
En cuisine, inutile de peler les tubercules, un bon coup de brosse et de l'eau suffisent. La texture douce et crémeuse fait du topinambour une excellente base de soupe dont voici une recette :

Soupe de topinambours aux noix (Sarah Raven) 4 pers
- 1 oignon coupé finement
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- 500 gr de topinambours
- 8 cerneaux de noix hachés
- 700 ml de bouillon de légumes
- 1,5 dl de crème fraîche
- sel, poivre, persil
- quelques gouttes d'huile de truffe (facultatif)

Coupez les topinambours en morceaux et cuire 15 minutes dans de l'eau (ajouter éventuellement une pomme de terre contre les flatulences ?) Égouttez et gardez l'eau pour faire le bouillon de légumes. Faites frémir l'ail et l'oignon dans un fond d'huile d'olive. Ajoutez les topinambours et un peu de bouillon de légumes. Mixez. Ajoutez les reste du bouillon et mélangez soigneusement. Ajoutez un peu de crème fraîche et éventuellement quelques gouttes d'huile de truffe et servez parsemé de cerneaux de noix hachés et de persil.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire